NOUVEAU : Votre ROND DE RECHARGEMENT ENERGETIQUE d'une valeur de 34 euros OFFERT dès 99 euros d'achat.
Panier 0

STOP À L'AUTO-SABOTAGE

Peggy Tournigand L'Actu Les Bienfaits

Aujourd'hui, j'ai envie de vous partager une de mes réflexions sur la place de la femme. Je crois qu’en France beaucoup de choses ont bougé pour la femme depuis la première guerre mondiale. J’ai la sensation que tout s’est transformé très vite, en 2-3 générations. 

 

Si je compare ma vie à celle de mes grand-mères, il me semble que j'ai beaucoup plus de liberté d’expression et de mouvement. J’ai toujours eu le choix de mes amoureux, d'avoir des enfants ou pas, de faire des études supérieures, d'avoir le travail qui me convient, d’ouvrir un compte courant à mes 16 ans, de passer la conduite accompagnée, de voyager seule... 

 

Pourtant lorsque je prends du recul… je ressens en moi une sorte de frein… que vous ressentez peut-être également ? Un frein qui empêche d’oser ! 

D’oser protéger/défendre mes intérêts

D’oser dire non quand ça ne me convient pas

D’oser m’affirmer 

D’oser entreprendre 

D’oser dire vraiment ce que je pense 

D’oser avoir confiance en moi 

D’oser croire en mes capacités intellectuelles et physiques … 

 

Alors comment se délivrer de ces nombreux freins ? Chaque femme détient la clé.
En agissant sur elles-mêmes, elles transforment l’inconscient collectif, suppriment les injonctions et changent l’éducation. Aujourd’hui il existe de nombreux outils pour explorer ses "freins à main" et les supprimer.

Les thérapies brèves réalisées par un bon praticien sont de superbes catalyseurs. L’œuf de yoni est aussi un outil puissant pour vous révéler et oser. Lorsque je me libère d’un frein, je libère toutes les femmes, celles d’hier, celles d’aujourd’hui et celles de demain...

Si vous aussi vous vous sentez prête à vous libérer et vous révéler, je vous conseille  l'oeuf de yoni de la vitalité et de la joie en jaspe rouge: cliquez ici pour le découvrir.



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Retour haut de page