Nouveau - Coffret Vitalité - 1 bracelet en jaspe rouge + 1 galet en oeil de tigre d’une valeur de 34 euros OFFERT dès 99 euros d’achat.
Panier 0

L’hypersensibilité est-elle vraiment à notre service ?

Peggy Tournigand

J’avais envie de vous parler de ma vision de “l’hypersensibilité” et autres “hyper quelque chose”. Bien sûr comme d’habitude je vous partage Ma vérité qui n’est pas LA vérité.

J’ai observé ces dernières années que “l’hypersensibilité”, “l’hyperémotivité”, “l’hypervigilance”,... devraient être valorisées

Je crois qu’en faisant cela, on se coupe de ce qui crée cette “hyper…” pour pouvoir s’en libérer.

Bien sûr il est important d'être en lien avec sa sensibilité et ses émotions et d’être en vigilance lorsque c’est nécessaire. Mais être en “hyper…” est le signe d’une blessure ou d’un trauma toujours vif. L’ensemble du corps est toujours contracté et en alerte

Lorsque j’avais 20 ans, je me suis rendue compte que je vivais mal les départs. A chaque fois que je devais partir, j’angoissais plusieurs heures avant et je pleurais comme une madeleine pendant 30 min après le départ. 

Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi “les départs” étaient aussi forts et difficiles pour moi. Jusqu’au jour où j’ai compris que cette problématique ne m’appartenait pas mais qu’elle appartenait aux générations précédentes suite à un choc émotionnel. J’en avais hérité (ici on touche au sujet du transgénérationnel). 

A partir de ce moment-là j’ai pu déconstruire toutes les émotions et libérer les nœuds énergétiques qui étaient liés à la thématique du “départ”. A partir de ce moment-là, j’ai pu vivre les départs tranquillement sans me faire envahir par une multitude d'émotions et de ressentis.

oeuf-puissance-feminine-oeuf-de-yoni-jade-vert-nephrite-moyen-non-troue

 

Aussi, très souvent j’ai pu voir que les personnes “hyper…” ont souvent grandi dans un environnement insécure où par exemple l’un des 2 parents était violent. Pour pouvoir survivre et détecter les moments où il pouvait être en danger, l’enfant a développé des capacités d’observation et de sensibilité très fines pour reconnaître les énergies, les non-dits, les mimiques, les gestes, les paroles… à risque.

En travaillant sur soi, il est possible d’apporter un baume de douceur et de guérison sur ces traumas pour sortir de “l’hyper…” et apporter plus de paix et de sérénité dans le quotidien. L’intention n’est pas de se couper de ses émotions ni de sa sensibilité mais de trouver un équilibre et un bien-être dans sa vie.

 

Peggy



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Retour haut de page