NOUVEAU : Votre ROND DE RECHARGEMENT ENERGETIQUE en Améthyste et Fleur de vie d'une valeur de 34 euros OFFERT dès 99 euros d'achat.
Panier 0

AVEZ-VOUS LE PROFIL DE LA SAUVEUSE ?

Peggy Tournigand L'Actu Les Bienfaits

J'ai le sentiment que dans notre société, il est bien vu d'être la «sauveuse» . Celle qui ne le serait pas serait égoïste et / ou sans cœur.

Je vais vous révéler une partie de mon histoire qui m'a permis de sortir de ce rôle de sauveuse qui empoisonnait ma vie.

 

J'ai été en couple avec un homme addict au cannabis. Au départ je me disais, il est jeune et un jour il s'arrêtera . A l'époque je n'avais pas saisi l'ampleur ni les effets du cannabis sur le cerveau humain ni les grandes difficultés que cache une addiction.

A 25 ans, j'avais retrouvé du cannabis dans mes affaires alors que je faisais souvent des allers-retours en train entre Paris et Grenoble.

Que se serait-il passé si je m'étais faite arrêter par la police avec de la drogue dans mes affaires?

 

J'ai réfléchi pendant plusieurs semaines pour le quitter mais il m'avait promis d'arrêter de fumer, j'avais alors décidé de rester.

A partir de ce moment-là, je suis vraiment devenu «sauveuse». A la fois compréhensive, aidante, présente et à la fois culpabilisante.

 

Nous sommes entrés dans un jeu où il arrêtait de fumer quelques semaines pour que je reste, puis des semaines à fumer jusqu'à 6, 7, 8 joints par jour, jusqu'à ce que j'explose, que je fasse mes valises et qu'il s'excuse et qu'il me promette à nouveau d'arrêter…

Nous avons joué à ce petit jeu pendant des années… c'est bête mais j'avais toujours l'espoir qu'il arrête un jour…

J'avais l'impression de le voir se tuer à chaque nouvelle bouffée et je voulais l'aider à arrêter.  

 

DECOUVREZ L'OEUFS DE LA SPIRITUALITÉ EN CLIQUANT ICI

Nous étions entourés de thérapeutes, de psychologues, de coachs,… mais il n'a jamais voulu se soigner… il ne voulait pas aller voir ses profondeurs, le cannabis calmait ses peurs et ses angoisses.

De mon côté, j'ai beaucoup travaillé sur moi et j'ai commencé à me rendre compte du rôle que je jouais ainsi que les raisons de ce positionnement :

 

1 / Je croyais que les gens ne pouvaient pas m'aimer sauf si je jouais ce rôle de sauveuse.

2 / En regardant la mort de mon ex, je ne regarde pas ma propre mort.

 

Grâce à l'ensemble du travail que j'ai réalisé, j'ai appris 2 choses qui me servent toujours aujourd'hui:

 

1 / Á m'apporter de l'amour inconditionnel quelque soit les situations.

2 / Á être en paix avec mon destin et celui des autres.

 

Dans ma situation, j'ai accepté que mon ex fume et se détruise et de prendre conscience que je n'étais pas obligée de rester pour le sauver.

 

Je l'ai quitté à 36 ans et je sais qu'il n'a pas arrêté et qu'il se bat toujours avec ses démons.



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Retour haut de page